Entretiens annuels : les tendances 2016

vague bleue

À l’heure où se font sentir les premiers frimas de l’automne s’ouvrent dans bon nombre d’entreprises les campagnes d’entretiens annuels. Alors que les questions se font de plus en plus nombreuses sur la pertinence de cet exercice, nous sommes allés à la rencontre de deux spécialistes du sujet afin de recueillir leurs points de vue sur le sujet : André-Jean Grenier; comédien-formateur et Ghislain Poissonneau; co-fondateur de Co.théâtre.

Posté le
29 septembre 2017 - 12:08

« Un enjeu fort en termes de ressources humaines et de performance des équipes. »

Pourquoi les entreprises continuent-elles à investir autant autour de cet exercice ? 
❝ André-Jean Grenier : L’entretien annuel d’évaluation reste encore fréquemment le seul temps de management non-opérationnel. Une fois par an, cela permet de s'échapper du quotidien et de se concentrer sur le bilan global de l’année, sur les performances réalisées, sur les compétences développées, sur la motivation de l’individu... et de se fixer de nouveaux objectifs. Pour les organisations, il y a donc un enjeu fort en termes de ressources humaines et de performance des équipes. 

 

Très concrètement, quelles sont les demandes d'accompagnement ou de formations qui vous sont faites ?
❝ Ghislain Poissonneau : Il y en a quatre principales :

  • Être à l’aise dans la conduite de l’entretien pour les manageurs : mener un entretien participatif, exprimer les choses délicates, engager le collaborateur à s’exprimer… Beaucoup de manageurs se sentent encore mal à l’aise dans cet exercice et de nombreuses organisations souhaitent capitaliser davantage sur ce rendez-vous. 
  • Former les nouveaux manageurs : Nous sommes souvent sollicités pour outiller les manageurs à la préparation et à la conduite de ces entretiens. L’enjeu est double : former les nouveaux manageurs et aussi créer un référentiel commun à l’ensemble de la ligne managériale.
  • Mobiliser les manageurs : Le constat est là, le nombre d’entretiens annuels réalisés a tendance à diminuer : le sens s'est perdu ! Notre action vise alors à rappeler les enjeux et objectifs de ce rendez-vous pour remobiliser les manageurs.
  • Encourager les collaborateurs à préparer les entretiens : Souvent, dans des structures petites ou moyennes, les entretiens ne sont préparés que par les manageurs et le dialogue est alors déséquilibré. Les DRH nous sollicitent pour partager avec les collaborateurs sur les bénéfices à se préparer et ainsi à pouvoir davantage exprimer leurs points de vue, opinions, envies… 

 

Quelles sont les réponses que vous y apportez ?
❝ Ghislain Poissonneau : Nous intervenons sur des actions de communication interne, de sensibilisation et de formation :

  • Lors de réunions manageurs, en jouant le spectacle « Grandeur et misère des entretiens annuels » qui est suivi d’un échange avec les participants afin de prendre du recul sur les enjeux de l’entretien annuel et les comportements qui favorisent un rendez-vous gagnant-gagnant.
  • Avec la formation « Mener efficacement un entretien d’évaluation » proposée sur ½ journée ou 1 journée qui permet aux manageurs d’expérimenter de nouveaux comportements. 
  • Via des actions de communication interne : en réalisant des vidéos de fictions diffusées ensuite dans l’entreprise ou en faisant du théâtre itinérant avec des comédiens qui jouent de courtes capsules théâtrales au sein des bureaux.  

« Les entretiens d’évaluation font l’objet d’un grand nombre de critiques »

 

L'entretien annuel est remis en cause dans certaines publications. Quels sont les questionnements qui émergent chez vos clients ?
❝ André-Jean Grenier : Le premier questionnement qui revient régulièrement est « Les entretiens annuels sont-ils encore pertinents ? » Perte de temps, coquille vide, grilles d’évaluation inadaptées à la réalité du poste, redondance avec les évaluations post-projets… Les entretiens d’évaluation font l’objet d’un grand nombre de critiques, autant sur le fond que la forme. Nous abordions déjà cette question dans un précédent article.
D'autre part, les questions qui reviennent souvent sont liées à la mise en place des entretiens professionnels. Il existe une confusion en termes d’objectifs, de contenu et de posture avec les entretiens annuels ; à la fois chez les collaborateurs et les manageurs. L’enjeu est donc de clarifier tout cela. 

« La mise en place des entretiens professionnels nécessite un changement de posture »

 

Concrètement, que change la mise en place des entretiens professionnels ?
❝ André-Jean Grenier : L’entretien professionnel est une obligation légale donnant la possibilité aux collaborateurs de partager autour d'un possible projet professionnel ; au-delà de la seule occupation de son poste. Quant à l’entretien annuel, il permet d’évaluer le salarié dans son occupation et les besoins de formation à son poste.
La mise en place des entretiens professionnels nécessite un changement de posture clair entre l'entretien annuel et l'entretien professionnel. Dans ce dernier, il ne s’agit pas de parler du poste occupé mais d’employabilité et de projection vers l’avenir. Il y a donc des freins des deux côtés : « Cela ne me regarde en tant que manageur » ; « Je n’ai pas envie de tout raconter à mon manageur ». 

 

Comment intervenez-vous sur le sujet ?
❝ Ghislain Poissonneau : La demande la plus fréquente est pour l’instant d’intégrer une séquence sur l’entretien professionnel au sein des formations sur l’entretien annuel.
Mais nous proposons aussi des sensibilisations courtes avec le spectacle « L'entretien professionnel » suivi d’un échange avec les participants et d’une intervention de l’équipe RH qui explique les modalités pratiques choisies par l’entreprise. Cette intervention est proposée à la fois pour les manageurs et les collaborateurs. A la marge, certaines structures organisent des formations ou sensibilisations plus longues.